courchamp   virtual tour   and   photography

Photographie semi-aérienne de l'église Saint Martin à Courchamp, Seine et Marne, Région Ile de France

Courchamp                                 360 degrés

Commune de Courchamp » Seine & Marne » Ile de France
Provins la Vénière » Institution Sainte Croix » Photos de classes

Retour à la   Liste par Départements
Visitez nos   Liens Partenaires

Photographies de Classes
Visites Virtuelles d'Altitude à 360 degrés
Le Drame de Baâle

Ce site Internet de la Commune de Courchamp est référencé par les organismes et annuaires suivants :


Mots clés:Photos de classe,école communale,Courchamp,Ferme de Chasseboeuf,Ferme du Château,Ferme de la Bretauche,Ferme de la Grand'Cour,Eglise Saint Martin,Ferme des Minimes,Château des Minimes,Ferme de Vauravoult,Ferme de Marcilly,Ferme de la Motte,Ferme de Fadin,Courtacon,Ferme du Colombier,Fortail,Bois de Marcilly,Bois de l'Epinay,Bois des Glands,Baâle,Orvilliers,Rupéreux,Champcenest,Silos Groupe Soufflet,Vidange de la Guette,Café Baracano,le Ponceleau,les Tendrons,la Haye aux Demoiselles,les Coutures,le Parc Mattelin,l'Ormoy,le Clos de la Vigne,Ru de Barcq,Tour pigeonnier,Fontaine Yot,Maréchères,la Charronnerie,les Marêts,les Hautes Mézières,Gimbrois,les Petites Mézières,les Basses Mézières,Savigny,la Petite Cour,le Parc. Au coeur d'un paysage de bois et de plaines, le village de Courchamp s'est appelé Aulnoy jusqu'au XVIIème siècle. C'est Jean Guillemin de Courchamp qui lui donna le nom qu'on lui connaît aujourd'hui en achetant le territoire. Le village de Courchamp est une création médiévale. Plusieurs maisons-fortes y ont été édifiées, principalement le long de la route de Provins à la Ferté-Gaucher : le château de Courchamp, la Bretauche, la Motte, Fontaine-Yot. Des moines ermites s'installent en marge du finage, sur une terre que leur donne en 1168 le comte de Champagne. Ils construisent un monastère qui devient plus tard un couvent de Minimes. Jusqu'en 1676, date à laquelle Jean Guillemain de Courchamp s'en porte acquéreur, le village s'appelle Aulnoy. Louis XIV autorise alors le nouveau seigneur à donner son nom à sa terre. Aulnoy devient Courchamp. La population ne compte, jusqu'à la Révolution, jamais plus de 120 habitants. L'activité principale est l'agriculture, notamment l'élevage bovin et ovin, facilité par la présence de prairies humides. Les bois y sont nombreux jusqu'à l'époque moderne. D'importants travaux de drainage permettent l'extension des cultures de céréales au XXe siècle. Fontaine-Yot est un ancien fief. Le manoir est construit au XVIe siècle, non loin d'une ancienne maison forte, médiévale, dont il ne reste que les fossés. À l'est, la façade est ornée de pilastres monumentaux, en grès, réalisés dans l'esprit de la Renaissance. Des dépendances disparues, il subsiste un colombier, probablement de la même époque. Le manoir est orné sur son angle sud-ouest de cette tourelle en encorbellement, dont le décor chromatique joue sur le gris du grès et le rose de l'enduit fait de briques pilées. La petite pièce qu'elle renferme, au premier étage, est un ancien oratoire, permettant de s'isoler de la maison pour prier. L'architecture grandmontaine, sans atteindre la perfection cistercienne, montre quelques caractères originaux. Ces baies géminées, percées dans le mur de la salle capitulaire, ouvrent sur la galerie du cloitre. Cette galerie, qui n'existe plus était en bois. La salle capitulaire sert à réunir quotidiennement les ermites du monastère. Au XVIIIe siècle, à l'Ouest du cloitre, à l'emplacement des bâtiments conventuels destinés à accueillir les hôtes, les frères Minimes font bâtir un petit château. Du décor initial, détruit au XIXe siècle, il reste une cheminée en marbre placée dans un grand salon du premier étage. Le luxe qu'elle montre tranche avec la simplicité rigoriste des grandmontains, fondateurs du monastère. La chapelle est abimée. Comme la plupart des édifices grandmontains, elle est bâtie en tuffeau, bien que cette pierre soit absente dans la région. Le bâtiment présente de nombreuses caractéristiques de l'architecture de cet ordre monastique. Toutes les chapelles présentent les mêmes fenêtres à lancettes dans le choeur, le même placard de sacristie à gauche et la même double piscine à droite. De la forteresse du Moyen âge, il ne reste plus que les substructions laissant apparaitre, au milieu des douves, un grand carré cantonné de quatre tours. Ce château initial est remplacé, à une époque indéterminée, par une demeure plus moderne, consistant en un corps de logis et deux ailes en retour. Les quatre tours d'angle sont intégrées au nouveau bâtiment. Un pont, détruit, donne alors accès au château, et ouvre sur un vaste parc, agrémenté d'allées et de bassins. L'ensemble est détruit vers 1830. Le château a disparu, mais ses dépendances, dont le colombier, sont préservées. Il est désormais dépourvu de toitures, et la salle aux pigeons qui occupe la partie haute est en ruine. La paroi renfermait 10 000 boulins en poterie. La fromagerie, mieux conservée, occupe le niveau inférieur. Elle est équipée d'un banc circulaire, et est alimentée en eau par une source qui jaillit face à la porte. L'ensemble des dépendances du château, appelé Ferme de la Basse-cour, forme jusqu'à la Révolution, un vaste rectangle fortifié, protégé aux angles par des tourelles. En dehors du colombier, il subsiste également un bâtiment en partie du XVe siècle. À la limite du finage de Courchamp, une quarantaine de bornes, dont il ne reste que celle-ci, marque les frontières de l'ancienne seigneurie. Deux faces opposées portent des symboles différents, qui identifient les seigneurs voisins. Cette borne, unique vestige de ce type dans la région, doit sa conservation à sa situation, au point de jonction exact des communes de Courchamp, Saint-Hillier et Champcenest. (Source : http://fr.topic-topos.com)

Annuaire touristique des villes et communes de France Localisation Interactive des communes de France, Orthodromie et Navigation Site d'information communale Bienvenue sur Wikipédia, projet d’encyclopédie librement réutilisable que chacun peut améliorer. Retrouver les informations principales de votre commune. Atome 77 : découvrez le portail de la Seine et Marne. WEDOO : la nouvelle façon de surfer Histoire de France, guide du tourisme en France, annuaire des régions, patrimoine, gastronomie